Recherche

Le blog de Clip Industrie

      Suivez nos actualités sur

    twitterweb     Facebookweb.png    linkedinweb.png 

Et celles de nos clients

Syndication

  • Flux RSS des articles
Lundi 16 janvier 2012 1 16 /01 /Jan /2012 16:42

Une enquête Ipsos de janvier 2011 sur la stratégie française des entrepreneurs français a montré que 82% d’entre eux n’ont jamais entendu parler de cloud computing et que seuls 5% voient bien de quoi il s’agit. Et pourtant, ils sont 52% à utiliser une solution de service ou de logiciel partagé…

 

Le cloud computing (ou « informatique en nuage ») consiste à stocker ou déplacer des données, normalement localisées sur un poste utilisateur ou un serveur local, vers un serveur distant. Un grand nombre de sociétés spécialisées dans la gestion des données fournissent aujourd’hui aux entreprises de l’espace de stockage : HP, Microsoft, Oracle, IBM, Google…

Depuis 2009, les TPE-PME font de plus en plus appel à ces nouveaux acteurs. En effet, le cloud computing semble apporter des solutions particulièrement adaptées aux entreprises de petite taille. En effet, externaliser le stockage des données permet d’optimiser les coûts informatiques et de faire des économies : plus besoin d’investissement ni d’achat ou de renouvellement de logiciels. Le cloud étant « élastique », il permet à l’entreprise de supporter une augmentation, même temporaire, de la charge des données. De plus, utiliser le cloud computing est source de fiabilité, car la multiplication des systèmes permet de prévenir et de traiter rapidement les pannes. Enfin, le cloud computing facilite le travail collaboratif et permet d’offrir à l’entreprise une plus grande efficacité : n’importe quel collaborateur peut, dès lors qu’il a une connexion Internet, accéder à ses données professionnelles et les partager avec son équipe. Une solution particulièrement utile dans un contexte où la réactivité est l’une des clefs de la performance.

Et pourtant, le cloud computing ne séduit pas encore toutes les entreprises, notamment les plus grandes, freinées par certains aspects particulièrement gênants de ce mode de gestion des données. Avant de décider de confier le stockage de ses données à un prestataire externe, il est important de réfléchir aux inconvénients d’une telle solution.

Sans accès Internet, pas d’accès aux données. En cas de panne du réseau, il devient alors impossible d’accéder à la moindre donnée stockée. Et il est également nécessaire d’avoir un certain débit de connexion pour utiliser le cloud. Utiliser cette solution de stockage des données n’est donc pas recommandé dans une zone mal couverte par le réseau Internet ou avec un débit faible. 

L’autre grande question qui se pose en matière de cloud est celle de la sécurisation des données : dès lors que l’entreprise doit être connectée à Internet pour accéder à ses données, se pose le problème de la sécurité entre le client et le serveur. Les risques d’intrusion ou de piratage des données doivent être anticipés et évités, et la confidentialité des données peut être mise en cause. Sans parler de la sécurisation du stockage même : les données sont-elles stockées dans un ou plusieurs centres ? Dans une ou plusieurs unités de stockage ? Les locaux sont-ils sécurisés ? L’entreprise faisant appel à un fournisseur d’espace de stockage n’a pas la garantie que la sécurisation des données est absolue et sans faille.

L’économie réalisée n’est pas non plus une certitude : si les frais de stockage sont généralement avantageux pour l’entreprise, il faut toutefois faire attention aux frais de transfert, qui peuvent parfois être particulièrement élevés.

Enfin, en ayant recours au cloud computing, les données ne sont pas forcément stockées sur le territoire national, selon le prestataire de services qui a été choisi par l’entreprise. Or, la loi impose, pour certaines activités, d’être capable de localiser et d’accéder très rapidement aux données. 

Le cloud computing est une solution qui séduit de plus en plus de PME. Et pourtant, il est important d’être particulièrement vigilant au moment de choisir d’utiliser ou non le cloud computing pour stocker les données d’une entreprise : une telle décision peut avoir des conséquences sur la gestion future de l’entreprise et doit être mûrement réfléchie.


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés